Monsieur Abdessamad SEKKAL, Président du Conseil de la Région Rabat Salé Kenitra et Président de l’ORU FOGAR, prononce un discours à l’occasion du 4ème Forum Mondial du Développent Économique Local – Octobre 2017 – PRAIA – CAP VERT.

 Son Excellence Mr le président du CAP Vert

– Monsieur le maire de la ville de PRAIA

– Monsieur le président de CGLU

– Mesdames et Messieurs,

 

C’est avec un grand honneur et intérêt que j’assiste à ce 4ème Forum Mondial du Développement Économique Local que nous organisons avec nos partenaires, notamment au niveau de FAmSI, du PNUD, de CGLU, du BIT chaque deux ans.

Et je voudrais de prime abord remercier toutes les autorités du Gouvernement du Cap Vert et de la Ville de Praia, ainsi que tous ceux qui ont participé à l’organisation de cet évènement.

Cette rencontre, constitue pour nous une grande opportunité pour débattre et échanger sur les questions du développement économique local et du développement territorial intégré et durable de manière plus globale.

En effet notre forum se tient, exactement un an, après la tenue de la conférence des Nations Unies sur le Logement et le Développement Urbain Durable, Habitat III, qui a permis d’adopter le nouvel agenda du Développement Urbain Durable. Et il serait opportun de faire un premier Bilan d’un an de sa mise en œuvre.

 

Néanmoins je dois rappeler que lors de cette Conférence, l’ORU FOGAR avait insisté sur l’importance et la nécessité d’intégrer toute vision de développement urbain durable dans un cadre plus large, celui du développement territorial intégré, en traitant les questions du développement rural avec ceux du développement urbain et, en effet, l’un ne peut être traité sans l’autre. L’interdépendance entre les deux types de territoires devient de plus en plus forte et les frontières entre eux deviennent aussi de plus en plus difficile à identifier vu l’ampleur qu’a pris le phénomène urbain, et vu les nouveaux modes de croissance urbaine caractérisés par l’éclatement des tissus urbains et l’externalisation de beaucoup de fonctions urbaines vers les espaces ruraux.

De ce fait, l’absence ou le manque de la vision territoriale intégrée risque de perpétuer les déséquilibres territoriaux patents que vivent la majorité des territoires, surtout dans les pays du Sud.

Notre objectif devrait être la construction d’un territoire équilibré entre les villes (grandes, moyennes et petites), les zones périurbaines et les zones rurales profondes. Un territoire, dans lequel, toutes les populations doivent bénéficier des mêmes conditions de vie et des mêmes chances de réussite et avoir toutes accès aux infrastructures et équipements de base.

C’est pourquoi nous considérant que l’échelle régionale, en tant que niveau intermédiaire entre le national et le local, constitue l’espace le plus approprié pour développer des programmes de développement territorial intégré et durable.

 

En effet cette échelle permet d’assurer l’équilibre, la complémentarité et la cohérence entre le développement local urbain et rural.

Elle permet aussi d’assurer, d’une part, la convergence entre les politiques publiques sectorielles et leur territorialisation, et d’autre part, la participation des populations à l’élaboration et la gestion des programmes de développement. Conditions indispensables pour assurer leur durabilité.

Ceci dit, il y a lieu aussi de préciser que le développement rural mérite à notre avis une importance particulière. Car nous constatons que la tendance générale chez les pouvoirs publics est de consacrer l’essentiel des moyens pour les espaces urbains au détriment du monde rural, vu l’importance des défis que leur pose le développement la gestion des villes et les besoins en financement que cela engendre, alors que les ressources sont en général limitées.

C’est pourquoi L’ORU-FOGAR renouvèle son intérêt et ses préoccupations pour le monde rural et voudrait mettre l’accent de nouveau sur le développement rural, comme elle l’a fait lors du 2ème Forum Régional de Développement Économique Local pour l’Amérique latine et les Caraïbes en juin dernier organisé à Kotchabamba en Bolivie.

Au terme de cette brève communication, je souhaite le plein succès aux travaux de ce Forum et je vous remercie de votre attention.

 

 

ADRESSE

Région Rabat Salé Kénitra, Maroc
Place Al Joulan, Rabat Tel: (212) 537-207749
Site Web : http://www.regionrsk.org
Email: info@regionrsk.org

CONTACT

info@regionrsk.org